Bitcoin, Ethereum, Altcoins, retrouvez toute l'actualité des crypto-monnaies !

Le groupe japonais GMO propose de rémunérer plus de 4 700 salariés en Bitcoin

200 0
Cet article provient d'une source externe.

Au tout début, le Bitcoin était considéré comme un actif d’investissement qu’il était possible de spéculer. Au fil du temps, sa vocation a bien évolué. Désormais, dans certains pays, cette devise numérique est utilisée pour payer différents achats. Elle ne compte pas s’arrêter là, car le groupe japonais GMO a élaboré un système de paiement pour permettre à ses 4700 collaborateurs de recevoir une partie de leur rémunération en Bitcoin.

Bilan

Une véritable révolution est en marché dans l’univers des crypto-monnaies. Malgré les interdictions annoncées par de nombreux gouvernements, le marché du Bitcoin se porte actuellement très bien.

Un système de paiement basé sur le Bitcoin

Le leader de l’Internet au Japon, GMO Group, a annoncé que ses employés pourraient commencer à recevoir une partie de leur salaire en Bitcoin à compter du mois de février 2018. Ce dispositif ne s’applique que pour les employés de GMO, mais elle s’étendra progressivement à l’ensemble du groupe.

Voici les détails de cette nouvelle :

La société compte également 42 filiales qui font partie du groupe. Ils comprennent GMO Coins, la filiale spécialisée dans les crypto-monnaies, et GMO Click, l’une des plus grandes plateformes de change du monde. Le paiement Bitcoin minimum sera initialement de 10 000 yens et la limite supérieure sera de 100 000 yens.

GMO compte gérer les transactions en interne

Après le lancement de son entreprise d’échanges de crypto-monnaies, en mai, GMO a annoncé en septembre son intention d’étendre leur activité dans l’exploitation minière. La société prévoit d’investir près de 10 milliards de yens dans les prochaines années pour construire une ferme minière.

Dans son annonce, le groupe a déclaré que l’activité minière sera lancée à partir de janvier 2018. Il a ajouté que GMO contribuera au développement des devises numériques dans le monde. Une décision qui inspirera sûrement les autres entreprises spécialisées dans les crypto-monnaies.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :