Bitcoin, Ethereum, Altcoins, retrouvez toute l'actualité des crypto-monnaies !

La Thaïlande va dans un avenir proche réglementer les ICOs

125 0
Cet article provient d'une source externe.
Partager cet article…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La Thaïlande est bien partie pour à son tour réglementer les ICOs. La Commission des valeurs mobilières et des changes de la Thaïlande et la Bourse de Thaïlande sont en cours de négociations pour préparer un projet de cadre juridique visant à réglementer les ICOs dans le pays.

La SEC nationale veut trouver un équilibre entre soutenir l’innovation et protéger l’argent des investisseurs contre la fraude. L’agence a organisé une audience publique le 22 janvier 2018 pour obtenir des points de vue de tous les intervenants concernés.

Selon un article du Bangkok Post, J Ventures, une filiale de Jaymart (un des principaux sites de e-commerce du pays), lancera la première monnaie numérique du pays « JFin » dans une ICO prévue pour mars 2018. J Ventures prévoit lever plus de 21M$ au cours de la première phase de l’ICO. Chaque jeton a un prix de 6.40 baht (0.20$) et 100M de jetons seront mis à disposition.

La SEC de Thaïlande a déclaré, dans un communiqué officiel, qu’elle suivait de près le développement et la croissance des ICOs dans le pays. L’agence a également noté le fait que l’industrie a connu une croissance exponentielle et est devenue une alternative au capital-risque traditionnel.

Voici plus en détail la déclaration officielle :

La SEC Thaïlande encourage l’accès au financement pour les entreprises, y compris les startups technologiques à fort potentiel, et reconnaît le potentiel des ICOs pour répondre à leurs besoins de financement. Dans le cas où une ICO représente un placement de titres, l’émetteur devra se conformer aux exigences réglementaires applicables dans le cadre de la compétence de la SEC de Thaïlande.

L’annonce est une bonne nouvelle pour tous ceux qui sont associés à l’industrie des ICOs en Thaïlande et dans le monde entier. La commission thaïlandaise a cependant mis en garde les investisseurs, expliquant les risques liés à une ICO. Toute start-up ou entreprise technologique en phase de démarrage est confrontée à une plus grande probabilité d’échec, ce qui constitue un important risque de perte (partielle ou totale) du capital pour les investisseurs.

Les régulateurs et les banques centrales à travers le monde ont émis de nombreuses réserves à l’égard des ICOs. Selon diverses estimations, environ 10 % des capitaux levés via ICOs ont été définitivement perdus et n’ont jamais été récupérés.

Librement traduit de BTCmanager.com
Partager cet article…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :