Bitcoin, Ethereum, Altcoins, retrouvez toute l'actualité des crypto-monnaies !

La Corée du Nord est soupçonnée d’être impliquée dans le piratage de CoinCheck

238 0
Cet article provient d'une source externe.
Partager cet article…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Une agence de renseignement sud-coréenne aurait déclaré à l’Assemblée nationale lundi que la Corée du Nord avait probablement joué un rôle dans le vol massif de crypto-monnaies sur CoinCheck  le mois dernier.

L’agence de presse sud-coréenne Yonhap a cité des sources parlementaires lundi dans un reportage sur l’implication présumée de la Corée du Nord dans le hold-up du 26 janvier, au cours duquel des hackers se sont emparés d’une valeurs de 526M$ de NEM sur la plateforme CoinCheck.

Selon un membre du parlement, le service national de renseignement soupçonne la Corée du Nord d’avoir volé des dizaines de milliards de wons (10Mds de wons, soit 9.18M$) grâce à des attaques informatiques contre des plateformes d’échange sud-coréennes. En raison de ses soupçons à l’encontre de Pyongyang, les services de renseignement sud-coréens envisagent de s’associer avec leurs homologues étrangers pour se défendre contre de nouvelles attaques informatiques.

La Corée du Nord a également enregistré un déficit commercial record de 1.96Md$ avec la Chine en 2017, a informé le NIS lundi à l’Assemblée nationale, en raison des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies interdisant les exportations de charbon, de produits maritimes et de vêtements. Cette année, la dictature dirigée par Kim Jong Un ne devrait pas récolter plus de la moitié des devises étrangères de 2016, date à laquelle les sanctions sont entrées en vigueur.

Librement traduit de NIKKEI Asian Review
Partager cet article…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :